ANNALES DE L'INRAT :

Présentation

Les "Annales de l'INRAT", revue trilingue (Français, Anglais et Arabe), publient des articles originaux de recherche et de synthèse ainsi que des notes de recherche relatifs aux sciences agricoles.
Les travaux publiés couvrent les différentes disciplines des sciences agronomiques et socio-économiques. Ces travaux sont évalués par un comité scientifique de chercheurs nationaux et internationaux.

Comité de rédaction

- Directeur de la revue : Amor Chermiti

-Rédacteur en chef : Raoudha Khaldi

-Secrétariat de rédaction : Aida Kaabia

-Réalisation : Mourad Aouji


Echanges

Toute correspondance concernant l'échange doit être adressée à :

l'INRAT, Unité d'Information et de Documentation Scientifiques.

Rue Hédi Karray, 2049 Ariana. Tunisie.



SOMMAIRE (Volume83. 2010)

1. A.ZOGHLAMI KHELIL, H. HASSEN, O.LAMINE
Etude caryologique de quelques espèces et sous espèces du genre vicia 1 .

RESUME
Ce travail, réalisé dans le cadre du programme de caractérisation et de valorisation des ressources génétiques de légumineuses fourragères et pastorales locales conservées à l'INRAT, a pour but l'étude des caryotypes de 5 espèces de vesces locales et introduites. Le dénombrement chromosomique a été réalisé sur des mitoses radiculaires au stade métaphase, colorées au Feulgen ou réactif de schiff.
Les résultats montrent que les espèces et sous espèces de vesces analysées ont un nombre de chromosomes qui varie entre 12 et 14. Chez Vicia sativa L. ssp. sativa et V. sativa L. ssp. amphicarpa, le nombre de chromosomes somatiques est soit de 12 ou de 14, alors que chez les autres epèces telles que V. narbonensis L., V. villosa Roth. et V.monantha L. , ce nombre est égal à 14.
Par ailleurs, il existe une variabilité importante au nveau de la taille et de la forme des chromosomes ainsi que de la position du centromère chez les différentes espèces de vesces étudiées.
Mots clés :Vicia narbonensis, Vicia sativa amphicarpa, Vicia villosa, Vicia monantha, Feulgen
2. H. HASSEN, F. SRARFI BEN AYAD, N.AKREMI
Analyse caryologique chez les pois fourragers (pisum sativum l., ssp. Arvense var. Yamama) et protéagineux (pisum sativum 1., ssp. Sativum var. Rahma)

RESUME
L'analyse caryologique de Pisum L. ssp. arvense var. Yamama et de P. sativum ssp. sativum var. Rahma a été réalisée dans le but de déterminer les caryotypes de ces deux variétés et d'établir la classification chromosomique pour chacune d'entre elles.le caryotype de la variété Yamama est de la forme diploïde 2n=14. Il est constitué de deux paires chromosomique métaconcentriques (m) et cinq submétacentriques (sm). La constriction secondaire est portée par le chromosome III, sur le bras le plus long. Pour la variété Rahma, le nombre chromosomique est de 14 chromosomes, lesquels se répartissent en 1 paire métacentrique et 6 paires submétacentriques. les deux constrictions secondaires caractérisant cette variété se localisent sur les chromosomes IV et VII. Les variétés de pois étudiées se différencient aussi par la taille moyenne des chromosomes égale à 16.29 pour Yamama et 14.68 um Rahma. L'ensemble des critères étudiés constitue une ébauche à la description génétique de base du genre Pisum en Tunisie.
Mots clés :Pisum sativum ssp sativum, Pisum sativum ssp., arvense, caryotype, idéogramme, chromosomes, constriction secondaire
3. H. HASSEN, S. KAHLAOUI
Etude de la variabilité génétique de quelques populations Tunisiennes et introduites de vesces fourragères.

RESUME
Cet article présente une étude de la variabilité génétique de trois espèces de vesces : Vicia sativa L., V. villosa Roth. et V. narbonensis L. Neuf populations, d'origines différentes, ont été utilisées dans cette étude (3 pour chaque espèce) : Vicia sativa var. commune. Vicia sativa var. INRAT303, Vicia villosa var. Sejnane, Vicia villosa acc. P3 et 545, d'origine tunisienne ; Vicia sativa var. Vereda d'Espagne ; Vicia villosa acc. 2565 et 3615 et Vicia narbonensis acc. P1 en provenance de l' ICARDA. les paramètres de comparaison incluent 11 caractères morphologiques ainsi que la quantité d'ADN nucléaire déterminée par la méthode de cytométrie en flux. les résultats montrent qu'il existe des différences morphologiques significatives inter et intraspécifiques en ce qui concerne le nombre de noeuds et de ramifications par plante, la longueur de l'axe le plus développé et les dimensions de la feuille. La mesure de la quantité d'ADN nucléaire a révélé une variabilité trés marquée entre les espèces étudiées. La variabilité intraspécifique pour ce caractère n'a été démontrée que dans le cas de Vicia villosa Roth.
Mots clés :Vicia sativa, Vicia narbonensis., Vicia villosa, Variabilité morphologique, quantité d'ADN nucléaire
4. S. AYED, H. SLIM AMARA
Etude de la variabilité génétique de cent trente deux accessions autochtones de blé dur (triticum durum desf).

RESUME
La Tunisie est un centre de diversit génétique pour le blé dur et l'orge. Ainsi, une large diversité génétique existe au niveau du germoplasme autochtone dont plusieurs génotypes sont en voie de disparition. La sauvegarde et la réhabilitation de ce patrimoine génétique nécessitent sa caractérisation, son évaluation ainsi que sa conservation in situ et ex situ. Dans ce cadre, cent trente deux accessions autochtones de blé dur ont fait l'objet d'une caractérisation basée sur 20 paramètres quantitatifs dont, 15 agro morphologiques et 5phénologiques. Une variation significative de tous les paramètres étudiés a été constatée. L'analyse en composantes principales a permis de déterminer 37.7% de la variabilité génétique totale. Le groupe des accessions Jeneh Khotifa 2, Jeneh Khotifa 3, Jeneh Khotifa 4, Jeneh Khotifa 5, Jeneh Khotifa 98, 2222-78, Azizi AP4 et Agili pubescent AP2 a montré les meilleurs caractéristiques agronomiques. En effet, ces accessions sont caractérisées par un poids de mille grains élevé (>45g), une taille assez haute (>110cm), de longs épis (>7cm), un tallage important (>6), ainsi qu'un nombre élevé de grains par épi (>45).
Mots clés :Blé dur, accessions autochtones, caractérisation morphologique, Variabilité génétique
5. S. Beji, H. SLIM AMARA
Effet du choix variétal et de la fertilisation organique sur le rendement du blé dur (triticum durum desf.) Cultive en agriculture biologique

RESUME
Ce travail a pour principal objectif d'étudier l'effet de trois types de fertilisation sur le comportement agronomique de 7 variétés de blé dur conduites selon le mode biologique. L'essai s'est déroulé dans la région du kef durant les 3 campagnes agricoles 2003/2004, 2004/2005 et 2005/2006.
Les résultats obtenus montrent que les variétés anciennes ont mieux répondu aux conditions de l'agriculture biologique que les variétés améliorées (Razzak et Karim). Ainsi , les rendements moyens en grains pour Chili et Mahmoudi ont été respectivement de 21.6 et 23.9 qx/ha et significativement plus plus élevés que les rendements moyens de Razzak et Karim qui ont été respectivement de 16.7 et 17.5 qx/ha. L'application du fertilisant F2 formé d'un compost et d'un jus de compost à base de fumiers bovin et ovin et de grignons d'olives a engendré les meilleurs rendements moyens, toutes variétés confondues (2.7qx/ha) contre un rendement moyens de 20.5 qx/ha pour le blé fertilisé par F3 (A base de fiente de volaille et de grignons d'olives). Par ailleurs, l'utilisation du fertilisant F1 à base de farine de poisson n'a pas permis aux différents cultivars d'exprimer leurs meilleurs potentiels et le rendement moyen, toutes variétés confondues, n'a pas dépassé 19.1 qx/ha ce qui est statiquement inférieur au rendement obtenu suite à l'application de f2
Mots clés :Agriculture Biologique, Blé dur, Variété locale, Fertilisation organique, compost.
6. D. SFAYHI-TERRAS, M. EL FELAH, A. CHERMITI, S. MEJRI
Effet du coupage de blé dur avec du blé tendre sur la qualité des pâtes alimentaires

RESUME
Ces dernières années, une flambée importante des prix de blé dur a été observée. Le prix de la tonne est passé de 181 à 854 dollars de 2007 à 2008. Cet accroissement spectaculaire a engendré des retombées économiques importantes sur la Tunisie, pays à grande consommation de blé dur, don la semoule sert exclusivement à la fabrication des pâtes alimentaires et du couscous. Dans le but de contribuer à la diminution de la quantité importée de blé dur estimée à 1.2 million de tonne en 2002 (Offices des Céréales, 2008), l'objectif de ce travail est d'évaluer la possibilité d fabriquer des pâtes alimentaires à partir d'un mélange de semoule issue de blé dur et de farine extraite de blé tendre. Dans ce sens, un plan d'expérience de mélanges de farine et de semoule à trois facteurs de variation ( variété de blé tendre, variété de blé dur et taux d'incorporation de farine) a été mis en place. Une caractérisation de la qualité des pâtes alimentaires fabriquées à partir des différents mélanges a été ensuite réalisée. Les résultats ont montré que les pâtes fabriquées à partir de ces mélanges ont une qualité culinaire plus appréciée avec un taux d'incorporation de farine de l'ordre de 5%. Toutefois, il est à noter que l'incorporation de la farine à un taux de 30% conduit à l'obtention de spaghetti d'une qualité satisfaisante. Cependant, les pâtes obtenues présentent un couleur blanchâtre à jaune claire. Ceci serait probablement lié à une faible teneur en beta-carotène des variétés de blé dur testées, ainsi qu'aux conditions de fabrication de ces pâtes.
Mots clés :Farine, semoule, mélange, spaghetti, qualité.
7. A. OUJI, M. ROUAISSI, M. BEN SALEM
Comportement varietale de l'orge (hordeum vulgare 1.) en double exploition

RESUME
La production fourragère et grainière de dix variétés d'orge améliorées et locales ayant subi deux traitements (une coupe au stade tallage suivie d'une récolte à la maturité; une seule récolte à la maturité) a été évaluée. Le rendement fourrager varie significativement selon variétés. D'après leurs rendements en grains et en paille, avec et sans esploitation en verdure, ainsi que leurs rendements en matière verte et en matière sèche, cinq variétés ont manifesté une grande souplesse d'être exploitées en double fin (fourrage/grain). Il s'agit de 'Manel', 'Moumtez', 'ASCAD1424', 'Souihli 1' et 'Souihli 2'. Toutefois, la coupe de l'orge au stade tallage entraine une réduction du rendement en grains de 33%, du rendement en paille de 28%, du nombre de grains/épi de 22%, du poids de mille grains de 12% et du nombre d'épi/m² de 18%. Les teneurs en protéines totales de l'orge coupée en vert montrent des valeurs élevées (20.35 en % de la MS). Parallèlement, l'exploitation de l'orge au stade tallage n'a pas d'effet significatif sur la teneur en protéines du grain et de la paille.
Mots clés :Orge, rendement, matière sèche, grain, paille, double exploitation, protéines
8. A. OUJI, M. ROUAISSI, A. RAIES, M. GAZZAH
Teneur et composition des protéines et leur association avec le poids de 100 graines chez Vicia faba L.

RESUME
Cet article vise l'examen de l'interaction entre la teneur en protéine brute et le poids de 100 graines chez 9 populations de fève et fèverole (Vicia faba L.) incluant des populations locales. Les résultats montrent un contenu en protéine relativemnt élevé (25.9% MS), faisant de la fève une source prometteuse de protéines végétales. Quatre fractions de protéine (albumine, globuline, prolamine, et gluteline) ont été séparées. La globuline est la fraction majeure (38.58%), suivie par la gluteline (12.81%), l'albumine(9.17%) et la prolamine (1.10%).
Mots clés :vicia faba L., poids de 100 graines, protéine brute, albumine, globuline, prolamine, gluteline.
9. A. OUJI, M. ROUAISSI, A. RAIES, M. GAZZAH
Teneur et composition des protéines et leur association avec le poids de 100 graines chez Vicia faba L.

RESUME
Cet article vise l'examen de l'interaction entre la teneur en protéine brute et le poids de 100 graines chez 9 populations de fève et fèverole (Vicia faba L.) incluant des populations locales. Les résultats montrent un contenu en protéine relativemnt élevé (25.9% MS), faisant de la fève une source prometteuse de protéines végétales. Quatre fractions de protéine (albumine, globuline, prolamine, et gluteline) ont été séparées. La globuline est la fraction majeure (38.58%), suivie par la gluteline (12.81%), l'albumine(9.17%) et la prolamine (1.10%).
Mots clés :vicia faba L., poids de 100 graines, protéine brute, albumine, globuline, prolamine, gluteline.
10. N. TARCHOUN, I. ZIADI
Fffet des températures sur le phénomène de pommaison et les caractéristiques des pommes chez la laitue

RESUME
Le phénomène de pommaison et les caractéristiques des pommes chez la laitue, type beurre variété 'Augusta', ont été étudiés sous deux régimes thermiqueq 20/15°C ou 30/20°C. La précocité de pommaison, le nombre de feuilles avant et après pommaison ainsi que les caractéristiques des pommes ont été améliorés par les températures de 20/15°C. Le poids, le diamètre et le volume des pommes produites sous le régime thermique 20/15°C ont enregistré des augmentations respectives de 38%, 35% et 22% par rapport à celles formées sous une température élevée. Le rapport longueur/largeur est supérieur à l'unité et varie de 1.10 à 1.23 en conditio de température élevée, alors qu'en condition de température optimale ce rapport est inférieur à l'unité et évolue de 0.62 à 0.86 indiquant un élargissement progressif des feuilles de l'extérieur vers l'intérieur de la pomme reflétant ainsi ine meilleure pommaison.
Mots clés :Lactuca sativa, pommaison, rapport L/l, régime thermique
11. A. KHLIJ, M.R. HAJLOUI
Identification des espèces de phytophthora responsables de la pourriture racinaire en vergers d'agrumes tunisiens et évaluation de leur densité d'inoculum

RESUME
Des prospections effectuées dans la région du Cap Bon visant l’étude de la pourriture racinaire des agrumes causée par des champignons pathogènes appartenant au genre Phytophthora ont montré une incidence élevée de l’attaque du bigaradier et la présence des propagules du pathogène dans le sol. Les colonies de champignons obtenus sur milieu sélectif, à partir du sol et des racines, ont permis l’identification de deux espèces de Phytophthora, en se basant sur les caractéristiques morphologiques et l’analyse moléculaire à savoir P. citrophthora et P. nicotianae. Les valeurs relativement élevées de l’infection du bigaradier ont montré une sensibilité de ce porte-greffe aux espèces de Phytophthora présentes dans la rhizosphère. Le comportement du bigaradier vis-à-vis de la pourriture racinaire est fortement influencé par le mode d’irrigation, la combinaison greffon/porte-greffe ainsi que la fréquence des propagules présentes dans le sol.
Mots clés :Agrumes, Bigaradier, Phytophthora, PCR
12. A. ALBOUCHI, H. REJEB, N. SOUAYAH, R. NCIRI, G. BOUZAÏEN
Analyse comportementale de cinq variétés de noyer (juglans regia l.) cultivées dans le nord de la Tunisie

RESUME
Les aspects comportementaux de cinq variétés de noyer, dont quatre introduites et une locale, cultivées dans les conditions du Nord Est de la Tunisie sont étudiés. La mise en place du système ramifié et hiérarchisé constitue un repère morphogénétique stable qui indique le degré d’adaptation des variétés aux conditions du site. Les successions des cycles interannuels montrent des déphasages intra et inter variétés. La non reproductibilité à l’identique des cycles morphogénétiques concerne surtout les premiers stades ontogéniques de la reprise de la croissance. Des prémices d’analyse morphophysiologiques essayent d’identifier des repères d’interface entre le débourrement, la floraison et les structures végétatives. Des critères morphogènes précoces ont été mis en évidence permettant de lier la nature des pièces foliaires préformées à la qualité du débourrement.
Mots clés :Agrumes, Bigaradier, Phytophthora, PCR

 

 

 

 

PUBLICATIONS



ANNALES DE L'INRAT

Tarif
Tunisie: 15DT
Pays du Magreb :20DT
Autre Pays :25DT

* Les collections sont accessibles à l'INRAT, Unité d'Information et de Documentation Scientifiques. Rue Hédi Karray, 2049 Ariana. Tunisie.

 

Archives de l'Actualité

    Année 2013 (9)
    Année 2012 (12)
    Année 2011 (10)
    Année 2010 (7)



Image