ANNALES DE L'INRAT :

Présentation

Les "Annales de l'INRAT", revue trilingue (Français, Anglais et Arabe), publient des articles originaux de recherche et de synthèse ainsi que des notes de recherche relatifs aux sciences agricoles.
Les travaux publiés couvrent les différentes disciplines des sciences agronomiques et socio-économiques. Ces travaux sont évalués par un comité scientifique de chercheurs nationaux et internationaux.

Comité de rédaction

- Directeur de la revue : Mohamed BEN HAMOUDA

-Rédacteur en chef : Sonia BEDHIAF ROMDHANI

-Secrétariat de rédaction : Salah BENYOUSSEF

 


Echanges

Toute correspondance concernant l'échange doit être adressée à :

l'INRAT, Unité d'Information et de Documentation Scientifiques.

1004, El Menzah, Tunis, TUNISIE



SOMMAIRE (Volume 87, 2014)

1. REZGUI Mohsen, MECHRI Mouna et GHARBI Azaiez
Effet du travail du sol sur ses propriétés physiques et sur le rendement de la fèverole et du blé dur cultivés sous les conditions semi-arides du Kef.

RESUME
L’effet du travail du sol avec ou sans retournement et du semis direct sur les propriétés physiques du sol et sur le rendement de la fèverole et du blé dur on été étudiés. L’essai a été conduit à la station de recherche de l’INRAT au Kef de 2010 à 2013. La rotation adoptée est de type biennal. Les résultats indiquent que, comparativement au travail conventionnel du sol, le semis direct a augmenté, particulièrement dans la sole fèverole, la densité apparente, la stabilité structurale et l’humidité volumique du sol d’environ 5%, 75% et 19% respectivement. Par contre, le travail conventionnel a augmenté la porosité totale de plus de 10% mais aussi un dessèchement du sol relativement élevé surtout à la surface. Après trois campagnes d’essai et comparativement aux labours conventionnels, le gain substantiel de rendement en grains a été de 20% chez le blé dur et de 280% chez la fèverole en semis direct.
Mots clés :Travail du sol, Propriétés physiques, Fèverole, Blé dur, Rendement.
2. ANNABI Mohamed, BAHRI Haithem et CHEIKH M’HAMED Hatem
Influence des déchets compostés et de la durée de compostage sur l’activité microbienne des composts.

RESUME
Le compostage représente une alternative écologique au traitement des déchets organiques et fournit également un amendement organique utilisable en agriculture. L’objectif de cette étude est de caractériser la microflore des composts en relation avec les déchets initiaux et le procédé de compostage. Cette étude porte sur des composts issus (i) d’ordures ménagères grises (OMG), (ii) de la fraction fermentescible des ordures ménagères (FOM) et (iii) de déchets verts + boue de station d’épuration (DVB). Ces trois types de composts sont échantillonnés à différents âges de maturité (3, 4 et 6 mois de compostage). Un suivi de plusieurs indicateurs microbiologiques (biomasse microbienne, activité deshydrogénasique, minéralisation du carbone, et caractéristiques métaboliques par la méthode Biolog® Ecoplate) a été réalisé. Les résultats montrent que ces composts présentent des activités biologiques et des biodiversités différentes. Les composts de type DVB et FOM ont des caractéristiques microbiologiques stables au cours du temps. Selon les critères utilisés, ce sont des composts qui contiennent une matière organique qui n’évolue plus après 3 mois de compostage. En revanche, le compost d’OMG évolue fortement entre 3 et 6 mois de compostage. Sa matière organique n’est pas encore stabilisée après 6 mois. Cette évolution plus lente de la matière organique est confirmée par une évolution nette de l’activité métabolique de la microflore au cours des 6 mois de compostage.
Mots clés :Compost, Activité et diversité microbienne.
3. ABDI Neila, L’TAIEF Boulbaba, MAAZAOUI Houda, BOURAOUI Manel, HEMISSI Imen and SIFI Bouaziz
Nitrogen and phosphorus fertilization effect on Rhizobia-common bean symbiosis efficiency.

RESUME
La production du haricot est largement dépendante de la disponibilité du phosphore (P) et de l'azote (N) qui sont caractérisés par une faible disponibilité dans le sol. Pour cette raison, trois variétés de haricot Coco blanc, Wafa et Rebia ont été inoculées avec une souche de rhizobia locale Ar02 caractérisée par leur spécificité de nodulation et leur tolérance à la déficience en phosphore. Les plantes inoculées ont été cultivées sous serre sous 250 µmol de P soluble (KH2PO4) et 250 µmol de P insoluble (Ca3HPO4). Les plantes de la variété Coco blanc cultivées sous conditions optimale de phosphore et sous déficience en phosphore ont montré des niveaux élevés d'activité de la phosphatase acide dans les tiges, les racines et les nodules par rapport aux variétés Rebia et Wafa. La sécrétion des phénols a été stimulée aussi dans des conditions de déficience en phosphore. Sur la base des résultats du test de la nodulation, de l'activité phosphatase acide et de la teneur en phénol, nous avons sélectionné Coco-blanc et la souche Ar02 pour étudier l'effet de la fertilisation azotée et phosphatée sur la nodulation, la production de biomasse, la teneur en azote et le rendement du haricot. Des tests ont été effectués sous serre et au champ dans le nord de la Tunisie au cours de deux campagnes agricoles 2007-2008 et 2009-2010. Les résultats obtenus dans des conditions contrôlées ont été confirmées en plein champ. Comparée à l'inoculation, le phosphore a légèrement augmenté les paramètres mesurés. La fertilisation azotée a réduit la nodulation jusqu’aux cinq nodules par plant, mais elle améliorée la teneur en azote, la biomasse, le rendement et le poids de 100 graines.
Mots clés :Haricot, Fertilisation, Phénols, Phosphatase, Rendement, Rhizobia
4. BACHROUCH Olfa, HAOUEL Soumaya, FERJANI Nadhem et MEDIOUNI BEN JEMAA Jouda
Caractérisation de l’huile essentielle d’Artemisia Absinthium et évaluation de son activité insecticide sur deux coléoptères des denrées stockées. br />
RESUME
La lutte contre les insectes ravageurs des denrées stockées se fait essentiellement par l’utilisation de fumigènes de synthèse. Cependant, l’apparition de la résistance des insectes, la présence de résidus et la nocivité de ces produits constituent un danger pour la santé de l’homme et l’environnement. Ainsi, la recherche de méthodes alternatives à la lutte chimique s’impose. Les plantes médicinales constituent une source importante de bio-insecticides. Dans ce travail, la toxicité par contact de l’huile essentielle de l’absinthe Artemisia absinthium (L.) a été évaluée contre les adultes de deux coléoptères redoutables en stockage: le tribolium roux de la farine Tribolium castaneum (Herbst) et le silvain dentelé Oryzaephilus surinamensis (L.). L’huile essentielle d’A. absinthium a été extraite par hydrodistillation moyennant un appareillage du type Clevenger et analysée par chromatographie en phase gazeuse couplée à une spectrométrie de masse. La toxicité par contact a été évaluée par application topique de 4 doses d’huile essentielle (2,5; 5; 7,5 et 10 µl). La mortalité des insectes a été évaluée chaque heure. L’analyse chromatographique a révélé que l’huile essentielle de l’absinthe se distingue par la prédominance du ß-thujone (22,72%), du camphre (16,71%), du 1,8 cinéole, (5,47%) et du camphène (2,37%). Les résultats ont montré que la mortalité varie en fonction de l’espèce de l’insecte, de la dose et de la durée d’exposition. En effet, à la dose de 7,5 µl, la mortalité a atteint 17% pour T. castaneum et 55% pour O. surinamensis. Par ailleurs, les valeurs respectives des doses létales médianes (DL50) étaient de 1,432 µl pour T. castaneum et 0.242 µl pour O. surinamensis. L’huile essentielle de l’absinthe se caractérise par un potentiel insecticide intéressant et pourrait être exploitée dans le cadre d’un programme de lutte intégrée dans les entrepôts de stockage.
Mots clés : Huile essentielle, Artemisia absinthium, Tribolium castaneum, Oryzaephilussurinamensis, CPG/SM, Activité insecticide.
5. HALILA Imène, OMRI BENYOUSSEF Noura, BOUHADIDA KSIA Mariem et KHARRAT Mohamed
Evaluation au champ de différentes populations de lignées recombinantes de pois chiche pour la résistance à la race 0 de Fusarium oxysporum f. sp. Ciceris.

RESUME
Le déterminisme génétique de la résistance du pois chiche (Cicer arietinum L.) à la fusariose vasculaire est généralement monogénique avec toutefois, l’implication de certains gènes mineurs qui améliorent le niveau de résistance des lignées qui les portent sans pour autant leur conférer une résistance totale. Dans l’objectif d’analyser la génétique de la résistance du pois chiche à la race 0 de Fusarium oxysporum f. sp. ciceris (Foc), des croisements faisant intervenir des parents ayant des niveaux variables de résistance et de sensibilité, ont été réalisés : RIP-3 [CA1938 (résistant) x PV1 (sensible : flétrissement précoce)], RIP-4 [WR315 (résistant) x PV1 (sensible : flétrissement précoce)] et RIP-5 [WR315 (résistant) x ILC3279 (moyennement sensible : flétrissement lent)]. L’analyse des comportements en plein champ vis-à-vis de la race 0 de Foc des descendances respectives des trois croisements, a permis de révéler dans chaque croisement, des réactions variables des lignées qui en sont issues. C’est ainsi que les courbes de progression de la maladie et l’AUDPC (Area Under the Disease Progress Curve) calculée sur la base des valeurs du pourcentage de plantes flétries ont permis de ressortir dans le cas de la population RIP-3, deux grands groupes d’individus résistants et sensibles avec cependant une variation significative dans le temps de latence, la vitesse de progression de la maladie et de la valeur final du pourcentage de plantes flétries. Cette variabilité apparait également dans les populations RIP-4 et RIP-5 avec cependant une répartition différente des individus dont 68% manifestent une réaction de résistance dans le cas de la population RIP-4. Dans le cas de la population RIP-5, la séparation entre les groupes n’est pas nette, seule 4 lignées ont manifesté une réaction de sensibilité, le reste des lignées est classé dans le groupe des résistants. Dans le premier croisement, le parent résistant (CA1938) porterait un gène majeur et le parent sensible (PV1) porterait un ensemble de gènes mineurs qui ne s’exprimeraient qu’en présence du gène majeur. Dans le deuxième croisement (WR315 x PV1), les gènes de résistance aux autres races portés par le parent résistant (WR315) en plus du gène majeur de résistance à la race 0 se comporteraient comme des gènes mineurs qui lui confèrent une part de résistance à la race 0. Dans le troisième croisement (WR315 X ILC3279), le parent ILC3279 porterait en fait des gènes mineurs qui ralentissent l’apparition de la maladie et dont l’effet s’additionne à celui du parent résistant chez la descendance.
Mots clés :Cicer arietinum, Fusarium, Résistance, Déterminisme génétique, Gènes majeurs, Gènes mineurs.
6. RESSAISSI Yosra and BEN HAMOUDA Mohamed
Effects of non-genetic factors on test-day milk yield and 305-day milk yield in Holstein cows.

RESUME
L'impact des principaux facteurs non génétiques sur la production laitière des vaches Holstein en Tunisie a été évalué à deux niveaux: le rendement jour du test (TDMY) et le rendement cumulé des 305 jours (MY305). Ainsi, deux modèles statistiques ont été adoptés et un total de 188 354 contrôles laitiers journaliers ainsi que 32 688 lactations ont été utilisés. Les données sont enregistrées entre les années 2006 et 2011 sur 23 280 vaches Holstein reparties sur 307 troupeaux. Tous les facteurs fixes ont un effet significatif sur les rendements laitiers journalier et standard (P<0,001) en expliquant respectivement 54,87% et 54,36% de la variabilité totale observée. Les plus hautes performances des TDMY et MY305 ont été observés à la troisième parité. Les saisons de vêlage et de contrôle qui a démontré les moyennes optimales des TDMY et MY305 étaient les saisons d'hiver et d'automne. La meilleure année de contrôle était 2010 et la meilleure année de vêlage était 2009. Deux traites quotidiennes ont montré les rendements les plus élevés. Les maximums des TDMY et MY305 ont été atteints entre les 35ème et 52ème jours de lactation (DIM). Le facteur troupeau était la plus importante source de variation des TDMY etMY30.Ceci explique que les facteurs non génétiques contribuent considérablement dansle rendement de la production laitière des vaches Holstein en Tunisie. Ces facteurs reflètent un faible niveau de gestion des troupeauxconduits sous conditions climatiques relativement difficiles, particulièrement les troupeaux de petite taille. Cela est de nature à limiter l'extériorisationdu meilleur potentiel génétique de la race et à diminuer son rendement.
Mots clés :Effet, Principaux facteurs fixes, TDMY, MY305, Vaches Holstein.
7. BEDHIAF-ROMDHANI Sonia and DJEMALI Mnaouar
Evaluating the climate change through the effect of month of calving on milk yield of friesian dairy cattle raised under south Mediterranean conditions.

RESUME
Un total de 74201 lactations complètes enregistrées pendant 1998-2009 issues de 327 troupeaux bovins en Tunisie et un total de 25000 lactations enregistrées pendant 1983-1987 et issues de 156 troupeaux bovins en Tunisie ont été utilisés dans cette étude. Le résultat commun aux deux périodes montre que la saison d’automne-hiver est la plus favorable pour les bovins laitiers en Tunisie. Les vaches qui vêlent pendant cette période favorable ont la saison estivale juste devant elles. Pour les vêlages d’été (Juin-Août), elles sont pénalisées dés le départ. Pour les deux périodes, les moyennes des moindres carrés ont montré que dans la période 1 (1983-1987), les vaches vêlant en Janvier ont donné 384 kg plus de lait que si elles vêlaient en Août. Les vaches qui vêlent en octobre, novembre, décembre donnent respectivement 278 kg, 306 kg et 271 kg plus de lait que les vaches qui vêlent en août. Pour la deuxième période (1998-2009), bien que les mêmes tendances de la production laitière soient remarquées, les différences entre les saisons ont diminué. Uniquement 220 kg de lait ont été observés entre les vaches vêlant en Janvier et celles vêlant en août. Les vaches qui vêlent en octobre, novembre, décembre donnent respectivement 192 kg, 221 kg et 268 kg plus de lait que les vaches qui vêlent en août. L’évaluation des changements climatiques pourrait être explorée biologiquement. L’effet du mois de vêlage sur les performances de l’animal pourrait constituer un indicatif d’évaluation prometteur.
Mots clés :Bovins laitiers, Changement climatiques, Evaluation génétique
8. ABIDI Sourour, BENYOUSSEF Salah, GHLEM Riadh, GHARBI Faten, BELLOUMI Sonia et AZZABI Mariem
L'orge hydroponique en substitution à l'orge grain dans l’alimentation des ovins: Effet sur l’ingestion et la digestibilité du régime.

RESUME
Seize antenais de race Barbarine ont été répartis en 4 lots et logés dans des boxes individuels. Ils ont reçu 4 régimes expérimentaux pendant une période d’adaptation de 21 jours suivie par une période de mesure de 7 jours. Le lot témoin reçoit du foin d'avoine à volonté et 500 g de l’orge grain (R1). Les trois autres lots expérimentaux ont reçu le même foin à volonté + l’orge hydroponique en substitution partielle à l’orge grains à 20% (R2), 30% (R3) et 40% (R3) en équivalent MS. L’orge hydroponique (OH) issue de 8 jours de culture présente une faible teneur en MS par comparaison à celle des graines (14.2 % contre 91.5%). Sa teneur en MAT (16,4% MSvs 10,.6% MS) et en NDF (61%MSvs 26,6% MS) est plus élevée par rapport à l’orge grain. La consommation de l'OH n’a pas affecté significativement l’ingestion de MS des régimes. Par ailleurs, l’introduction de l’OH dans le régime améliore sa digestibilité et augmente l’azote retenu et ce, quelle que soit le taux de substitution.
Mots clés :Orge hydroponique, Antenais barbarins, Ingestion, Rétention azotée
9. OUESLATI ZLAOUI Meriem, DHRAIEF Mohamed Zied and BEN ROUEGUE Takwa
Determinants of poultry consumption (case of broilers) in Tunisia: Consumers expectations and perceptions.

RESUME
Les modèles de consommation pour la viande blanche chez les consommateurs tunisiens ont connu des changements majeurs au cours des deux dernières décennies, notamment en raison d'une augmentation de la consommation de volaille et en particulier pour les poulets de chair. Actuellement, le poulet de chair est la viande la plus consommée en Tunisie. 200 consommateurs sélectionnés ont été enquêtés à l'aide de questionnaires structurés. L'objectif principal est l’identification des déterminants socio-économiques de cette consommation.Les résultats montrent que les prix et les préoccupations par rapport à la santé ont une influence majeure dans le choix du consommateur. Il apparaît également que les consommateurs attendent des informations, que ce soit sur l'origine, la date d'abattage ou l'étiquette.Trois types d'attributs ont été déterminés: «attributs de garantie et de confiance», «attributs de satisfaction», «attributs de promotion» et trois différents groupes de consommateurs en fonction de leurs profils démographiques et économiques ont été identifiés grâce à l’analyse factorielle (ACP), une analyse de classification (méthode K-Means) ainsi que les tableaux croisés.Le premier groupe a une stratégie axée sur le plaisir de la consommation. Il est représenté surtout par les jeunes et les adultes. En effet, 90% de ce groupe est composé de personnes âgées de moins de 50 ans. Le deuxième groupe a montré de fortes préoccupations pour les qualités organoleptiques et nutritionnelles. Ce groupe a le plus haut pourcentage de gens instruits. Le troisième groupe a montré un désintérêt pour le poulet et renvoie à d'autres produits (viande rouge). Ce groupe a le pouvoir d'achat le plus élevé.
Mots clés :Perceptions des consommateurs, Attributs d’achat, Viande de volaille
10. CHEMAK Fraj, OUESLATI Meriem, ALBOUCHI Lassaad et MIRI Marwa
Adaptation stratégique des irrigants dans un contexte de stress hydrique.

RESUME
Dans les régions arides, l'irrigation est un facteur clé du développement agricole. La région de sidi Bouzid témoigne de l’importance de l’introduction de l’irrigation en faveur de son développement économique et social. En revanche, un usage non raisonné de la ressource en eau a entrainé une surexploitation des nappes phréatiques. Dans ce contexte, ce travail présente un suivi de l’activité en irrigué à partir des puits de surface durant les campagnes agricoles 2003, 2007 et 2011. L’objectif est d’évaluer l’impact d’une situation de stress hydrique sur l’évolution du système cultural, la consommation en eau et le revenu des irrigants. Pour ce faire, un modèle d’exploitation a été développé en adoptant une approche de programmation mathématique positive. Les résultats du suivi confirment une baisse de la nappe phréatique et une augmentation de la salinité de l’eau avec une baisse de la consommation en eau de 11% en moyenne. Les résultats de simulation d’une éventuelle baisse de la disponibilité en eau ou d’une augmentation du coût d’exhaure montrent que les agriculteurs sont appelés à adapter leur système cultural tout en subissant une baisse conséquente de leur revenu.
Mots clés :Système de production, Irrigation, Modélisation, Eau souterraine, Sidi Bouzid.
11. ZOGHLAMI KHÉLIL Aziza, JABRI Chaïma, LAMINE Oussama et EL-BOK Safia
Caractérisation morphologique des gousses et des graines de trois accessions de Vicia sativa, L.

RESUME
Ce travail, réalisé dans le cadre du programme de la conservation et de la valorisation des ressources génétiques de légumineuses fourragères et pastorales de l’INRAT, a pour objectif d’analyser la morphologie des gousses et des graines de trois accessions de vesce commune (Vicia sativa L.). L’analyse de variance appliquée aux paramètres quantitatifs mesurés sur 30 gousses par accession a montré une variabilité importante entre les accessions étudiées concernant la taille, le poids de la gousse et la longueur du bec. Egalement, l’analyse des paramètres qualitatifs liés à la graine a montré une variabilité importante entre les 3 accessions pour la couleur, la forme et l’ornementation des graines. Ainsi, l’accession VS8, originaire de Chypre, se caractérise par des gousses à becs longs et par des graines pigmentées avec tachetures alors que l’accession VS15, originaire d’Afghanistan, se caractérise par des graines vertes de forme sphérique et sans pigmentation. Ce travail de caractérisation est considéré comme prioritaire si on veut sauvegarder et valoriser les ressources génétiques fourragères et pastorales locales et permettre une meilleure classification taxonomique de certains taxons.
Mots clés :Vicia sativa L.,Morphologie des gousses, Classification taxonomique, Sauvegarde des ressources génétiques.
12. EL MEKKI-BEN BRAHIM Nadia, CHAABANE Abdelaziz, TOUMI Lamjed et SEBEI Houcine
Les plantes rares de la Tunisie septentrionale et centrale.

RESUME
Les prospections effectuées en 1999 en Tunisie septentrionale et centrale ont permis d’identifier 49 espèces rares et menacées d’extinction ainsi que les dangers qui les menacent. Une étude écologique des espèces rares dans leur milieu naturel a été réalisée. Les graines de ces espèces ont été collectées. Une partie des graines a été conservée à +4° C dans la banque de graines du Laboratoire de Botanique de l’INRAT. L’autre partie a été multipliée et cultivée dans le jardin botanique de l’INRAT. Des évaluations physiologiques, génétiques, chimiques et biochimiques ont été réalisées sur quelques espèces. Les résultats de ces évaluations ont fait l’objet de plusieurs publications.
Mots clés :Plantes rares, Plantes menacées, Espèces endémiques, Evaluation, Conservation, Jardin botanique.

 

 

 

 

PUBLICATIONS



ANNALES DE L'INRAT

Tarif
Tunisie: 15DT
Pays du Magreb :20DT
Autre Pays :25DT

* Les collections sont accessibles à l'INRAT, Unité d'Information et de Documentation Scientifiques. Rue Hédi Karray, 2049 Ariana. Tunisie.

 

Archives de l'Actualité

    Année 2013 (9)
    Année 2012 (12)
    Année 2011 (10)
    Année 2010 (7)



Image  


Image