Présentation Générale | Missions | Programmes de recherche | Principaux acquis

 

Principaux acquis :

          Domaine des céréales
Les céréales

Les travaux de recherche au Laboratoire ont permis d’identifier certains génotypes autochtones d’orge et de blé tendre tolérants sur la base de critères physiologiques et biotechnologiques. Les outils biotechnologiques utilisés ont permis d’élucider les origines de la tolérance aux sels et à la sécheresse. Les gènes identifiés sont ceux de séquestration de sodium dans les cellules (vacuoles) et de contrôle de la nutrition minérale (voir quelques illustrations).
Ces génotypes de provenance du sud tunisien sont en cours dêtre multipliés à grade échelle dans les stations de l’INRAT et feront l’objet d’inscription au catalogue officiel pour leur valorisation avec des sociétés de multiplication et de production de semences dans le cadre de contrats d’exploitation commerciale.

  • 3 variétés d’orge proposées à l’inscription au catalogue officiel dont une est extrêmement tolérante au sel (9 g/l): c’est la variété «Sabra»

  • Identification de gènes impliqués dans la tolérance à la salinité : ce sont des gènes de séquestration du Na dans la vacuole de l’orge.


Effet de la dose de sel de 12 g/l sur la croissance de l’orge cultivé en conditions contrôlées


Confirmation de l’expression des gênes de génotypes d’orge pour la résistance à la salinité

          Domaine des agrumes
Les agrumes

Le contrôle de la conformité et de la diversité génétique des collections tunisiennes et du germoplasme local de porte-greffes d’agrumes a permis, moyennant des outils biotechnologiques, d’identifier certains portes greffes, autres que le bigaradier, résistants à la salinité.
Les travaux de recherche ont confirmé l’existence de porte greffes résistants aux sels dans les régions oasiennes telles que celles de Tozeur. Ces résultats peuvent être valorisés pour le remplacement du porte greffe habituellement utilisé par les pépiniéristes (bigaradier). En effet, il est connu que le bigaradier est sensible à certaines maladies d’origine cryptogamique (mal secco) ou virale (tristeza). Nous notons, par ailleurs, que dans certains pays du bassin méditerranéen, l’utilisation du bigaradier en tant que porte greffes pour agrumes est interdite.

Notre Actualité

  • 27-28 Novembre 2013
    L'INRAT célèbre son premier centenaire le 27 et 28 novembre 2013... Lire la suite...
  • 22 octobre 2010
    INRAT : Consultation pour la sélection d'un expert en économie agricole et agro-alimentaire... Lire la suite...
  • 25-27 Juin 2013
    Une délégation indonésienne présidée par le Directeur Général des infrastructures agricoles auprés du Ministère de l'Agriculture de la République d'Indonésie visite l'INRAT le 27 Juin 2013... Lire la suite...

 

 

Formulaires et Documents Administratifs

 

Archives de l'Actualité

Nous suivre sur
logo facebook Logo Twitter